• Designer industriel

    Imaginer, étudier, optimiser, rationaliser et donner forme aux produits fabriqués à l’aide de techniques industrielles.

    pars à la rencontre de Tony PAULINO

  • Dans le domaine du design d’objets, on retrouve notamment le designer industriel et le designer de produits. Bien qu’ils soient tous deux chargés de concevoir des objets originaux (meubles, luminaires, électroménagers, etc.), alliant esthétique et fonctionnalité, ces deux métiers comportent toutefois quelques particularités. Le design de produit recouvre la création de tout produit, quel qu’il soit, en petite série et souvent sur mesure. Tandis que le designer industriel crée des modèles, des systèmes, des produits complexes destinés à être fabriqués industriellement.

    Tu veux en savoir plus sur ce métier ?

    Tu peux consulter la description détaillée du métier qui suit et en découvrir davantage sur l’informateur (c’est un spécialiste du métier qui a également accepté de répondre à tes questions.

  • L’Informateur de l'OIP :

    Tony PAULINO

    Entrepreneur, designer industriel et ingénieur, Tony a construit son expérience au travers de l'Agence Spatiale Européenne et via le lancement de ses propres entreprises.

  • 6 questions pour Tony

    pour en savoir plus sur le métier de designer industriel

  • 1) POURQUOI choisir ce métier ?

    Le designer participe au développement de nouveaux produits (combinaison de biens et services) qui répondent efficacement aux besoins identifiés chez les utilisateurs (fonctionnalité de l’objet), en intégrant des éléments générateurs de valeurs pour l’entreprise (différentiation) tout en garantissant le respect des objectifs économiques définis par le marketing.

    Le designer a une vision d’ensemble de l’entreprise, son image, sa culture, ses produits et services. Il doit également être garant de la qualité « globale » des futurs produits au travers de leurs impacts sociétal et environnemental.

    Gérer les accès aux machines dangereuses
  • 2) Avec QUI travaille le designer industriel ?

    Dans certaines entreprises, le designer collabore directement avec les autres départements. D’autres possèdent un département design et, dans ce cas, les designers font partie d’une équipe dirigée par un designer senior ou manager. La place du designer peut évoluer dans l’organigramme de l’entreprise avec le niveau de maturité design de cette dernière. Plus le design sera intégré dans la stratégie et la culture de l’entreprise, plus la place du designer sera importante dans ses activités.

     

    Sa fonction peut s’exercer sur trois niveaux :

    • Le niveau opérationnel : le designer développe et concrétise un produit industrialisable en série pour le compte d’une entreprise tout en gérant les activités (ressources, projets, partenaires, budget, calendrier).
    • Le niveau stratégique : le designer met en place la politique design au sein de l’organisation et gère les activités en fonction de la stratégie dans un objectif de différentiation.
    • Le niveau managérial : le designer réfléchit à intégrer le design et l’innovation dans la stratégie et la culture de l’entreprise.
  • Pose toutes tes questions à Tony

    en rejoignant son équipe "Microsoft Teams"

  • 3) En QUOI consiste la profession ?

    A. Compétences

    Le designer doit combiner une série de compétences générales techniques mais aussi parfois de gestion et marketing ainsi que relationnelles et communicationnelles :

     

    Capacités techniques :

    • Maîtrise des langages plastiques formels (2D, 3D, maquettage, impression 3D).
    • Connaissance des techniques industrielles de fabrication et d’assemblage.
    • Connaissance en méthodes d’ergonomie et d’analyse de la valeur.
    • Connaissance des normes de qualité, de sécurité et d’environnement.

    Compétences relationnelles :

    • Esprit critique, analytique, systémique et synthétique.
    • Ecoute et adaptation.
    • Compétences d’observation des usages, des comportements sociétaux et des technologies.
    • Capacité d’adaptation face à ses interlocuteurs.

     

    B. Missions

    Le designer industriel travaille de manière itérative et agile en suivant différentes étapes :

     

    1. Observation et analyse

    • Intégrer la stratégie de l’entreprise et analyser la proposition de valeurs, l’environnement concurrentiel, sociétal et légal, l’outil industriel et la relation client.
    • Challenger les techniques de production et les matériaux internes ou externes à l’entreprise.
    • Exercer une veille active des évolutions sociétales et technologiques, des tendances et du style. Se tenir informer de l’évolution constante du marché ainsi que des solutions technologiques de sous-traitance existantes.
    • Observer les utilisateurs potentiels et comprendre leurs besoins et attentes.
    • Appréhender le problème pour envisager le produit à concevoir.
    • Evaluer le risque et/ou l’atout qu’un nouveau produit peut apporter à l’entreprise.
    • Rédiger un rapport d’observation qui enrichit le cahier des charges et qui mettra en évidence les premières opportunités d’innovation.

    2. Recherches et propositions

    • Projeter différentes pistes créatives, plusieurs scénarios d’usage en mettant en avant les outils et le savoir-faire de l’entreprise.
    • Etudier les cas de figure mettant en scène l’objet avec différents utilisateurs potentiels dans différents environnements afin de mettre en évidence les problèmes auxquels le produit devra répondre.
    • Prendre en compte les acteurs durant tout le cycle de vie du produit afin d’améliorer, faciliter, optimiser leurs interactions avec l’objet (durant la phase de fabrication, d’assemblage, de transport, de stockage, de mise en rayon, d’utilisation et de fin de vie).
    • Présenter les différents concepts sous forme crayonnée à main levée, par la réalisation de maquettes ou d’imagerie 3D.
    • Présenter les projets sous forme de dessins ou images avec une première approche des ressources techniques et humaines à mettre en oeuvre pour la réalisation.
    • Réaliser des maquettes et prototypes 3D, valider ou invalider un concept éventuellement en testant rapidement les idées auprès d’utilisateurs.
    • Elaborer le produit en tenant compte des méthodes de fabrication internes et des contraintes budgétaires.

    3. Collaboration avec les partenaires

    La gestion d'un projet demande une collaboration entre des entités qui ne parlent pas le même langage, telles que des commerciaux et des responsables de production. Par le langage visuel (esquisse, modélisation, schéma...), le designer facilite la communication et aide à la bonne compréhension du projet par toutes les parties prenantes.

    • En tant que facilitateur, synthétiser les meilleures idées validées par les divers intervenants.
    • Intégrer les utilisateurs externes les plus représentatifs au sein de l’équipe projet interne.
    • Motiver l’équipe projet en la constituant très tôt dans le processus et en l’aidant à comprendre les utilisateurs représentatifs cibles.
    • Aider l’équipe projet à visualiser le plus rapidement possible et le plus clairement possible les idées.
    • Organiser, gérer et synthétiser des brainstormings en interne ou avec les clients afin d’ouvrir les esprits et booster la créativité et l’innovation.
    • Présenter officiellement les projets et concepts au management et/ou au marketing.

    4. Développement et modélisation

    • Guider le choix des matériaux et des techniques de production en fonction des objectifs et de l’entreprise (conseil sur base d’une connaissance des coûts et des spécificités générales d’une grande variété de matériaux et de techniques de production).
    • Aiguiller le choix des partenaires industriels (sous-traitants) et des échanges avec eux.
    • Comprendre l’outillage du fabricant et mettre au point la forme de l’objet afin d’y répondre.
    • Optimiser et rationaliser le produit afin de réduire les coûts de production.
    • Intégrer une réflexion environnementale.
    • Modéliser le projet retenu avec l’outil informatique.
    • Produire les fichiers d’exécution exploitables par les différents départements ou fournisseurs de l’entreprise.

    5. Suivi

    Le designer assurera également le suivi de la réalisation et veillera à l’intégration des éléments plus complexes tout en respectant le processus du projet de l’entreprise, notamment les normes de qualité, délais, validations, etc.

    • Suivre l’industrialisation, contrôler la qualité et la fidélité du projet et effectuer les modifications nécessaires en maintenant la personnalité du projet. Notons qu’au sein de grandes entreprises multinationales, le suivi d’industrialisation n’est pas réalisé par le designer mais une équipe d’ingénieurs et techniciens.
    • Créer une nomenclature de composants d’un produit pour le référencement.
  • 4) Où la profession s'exerce-t-elle ?

    Le designer peut travailler en agence, dans une entreprise industrielle ou en tant qu’indépendant.

     

    Ses revenus varieront donc en fonction de son statut et de la commande à réaliser. Le designer sera régulièrement amené à travailler en équipe (architectes, décorateurs, ingénieurs, industriels, spécialistes marketing, etc.). On retrouve le designer industriel dans tous types d’industries : électroménager, mobilier, etc. Les créations du designer de produits sont généralement présentées dans des galeries, lors d’expositions ou d’autres événements comme des salons.

  • 5) QUAND exerce-t-on cette profession ?

    On peut professer dès l’obtention d’un diplôme de type court ou de type long. La différence est le niveau d’approfondissement des connaissances, pour atteindre des fonctions avec plus de responsabilité ou se spécialiser dans un domaine.

  • 6) COMMENT devenir Designer et rester au top dans sa profession ?

    Les études de designer sont organisées dans les écoles supérieures d’arts selon 2 formules :

    Type court :

    • Bachelier professionnalisant : Stylisme d'objets ou esthétique industrielle
    • Institution : Ecole Supérieure des Arts
    • Durée : 3 ans

    Type long :

    • Master Design industriel
    • Institution : Ecole Supérieure des Arts
    • Durée : 5 ans

    La formation continue des designers est un facteur clé du développement de la profession. Il existe en Wallonie Design Innovation qui propose des formations ponctuelles. Cependant, c’est un métier qui demande d’être curieux et autodidacte, pour une constante évolution, dû à la diversité des projets que l’on rencontre.

  • Tu souhaites prendre contact avec Tony ?

    Pose-lui toutes tes questions !